altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 27 mai 2018

Calendrier de l'Avent 2016



Après une année 2015 riche en rééditions, Altamusica continue à vous proposer sa sélection de parutions et rééditions de l’année 2016 à travers un nouveau calendrier de l’Avent, en alternant les DVD-Blu-ray et les CD, ces derniers le plus souvent dans de jolies boîtes dont le prix n’a jamais été aussi bas depuis les débuts du support il y a plus de trente ans.

Aujourd’hui, Intégrale Warner Sviatoslav Richter



Le 01/12/2016
Yannick MILLON
 

  • 1er déc. : Faust et Haitink à Baden-Baden
  • 2. déc : Berliner Philharmoniker - Great Symphonies
  • 3 déc. : Europakonzert 2015
  • 4 déc. : Anthologie Schubert Wilhelm Kempff
  • 5 déc. : Mahler 7 Chailly Leipzig
  • 6 déc. : Mahler 5 Nelsons Lucerne
  • 7 déc. : Quatuor Diotima École de Vienne
  • 8 déc. : Wozzeck à l'Opéra de Zurich
  • 9 déc. : Schwarzkopf - les 78 tours
  • 10 déc. : Lulu au Met
  • 11 déc. : Riccardo Chailly, A Journey for Life
  • 12 déc. : Antonio Pedrotti à Prague
  • 13 déc. : Currentzis et Isserlis à Bruges
  • 14 déc. : Lohengrin Knappertsbusch Munich
  • 15 déc. : Tristan et Isolde à Bayreuth
  • 16 déc. : Passion selon saint Jean Jacobs
  • 17 déc. : Dardanus à l'Opéra de Bordeaux
  • 18 déc. : Centenaire Dutilleux Erato
  • 19 déc. : Fidelio à Salzbourg
  • 20 déc. : La Jacquerie au festival de Montpellier
  • 21 déc. : Les 70 ans des Bamberger Symphoniker
  • 22 déc. : Parsifal à l'Opéra de Berlin
  • 23 déc. : The art of Nikolaus Harnoncourt
  • 24 déc. : Coffret Armin Jordan ICON
  • 25 déc. : Intégrale Warner Sviatoslav Richter
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     2. déc :
    Berliner Philharmoniker - Great Symphonies

    Symphonies berlinoises



    Berliner Philharmoniker – Great Symphonies
    Beethoven : Symphonie n° 5 et 7 (Ferenc Fricsay) ; Bruckner : Symphonie n° 7 (Eugen Jochum – mono) ; Dvořák : ouverture Othello, Symphonie n° 9 (Claudio Abbado) ; Franck : Symphonie en ré mineur, Psyché et Éros (Carlo-Maria Giulini) ; Mahler : Symphonie n° 5 (Bernard Haitink) ; Mendelssohn : Symphonie n° 4 et 5 (Lorin Maazel) ; Saint-Saëns : Symphonie n° 3 (Herbert von Karajan) ; Tchaïkovski : Symphonie n° 6 (Igor Markevitch – mono)
    Enregistrements : 1952-1997
    8 CD Deutsche Grammophon 482 2952




    Si l’heure est plutôt au déstockage massif, les majors du disque n’oublient pas non plus de proposer de petits coffrets transversaux moins ambitieux et onéreux que les grosses boxes, mais qui peuvent tout autant trouver leur public. Ainsi, Deutsche Grammophon propose cet automne une série de coffrets d’une dizaine de galettes consacrées au Philharmonique de Berlin, dont la petite boîte de 8 CD qui nous intéresse, dévolue aux Grandes Symphonies.

    Passons vite sur la boîte elle-même, plutôt cheap (le visuel Porte de brandebourg) et d’une solidité toute relative, pour explorer quelque quarante-cinq années d’enregistrements au travers de ce panorama express de l’orchestre, dont les CD reprennent les visuels des premiers disques LP, phénomène régressif se généralisant pour le plus grand bonheur des nostalgiques. La somme proposée ici s’étale entre 1952 et 1997.

    On retrouve donc des enregistrements mythiques comme la Troisième Symphonie de Saint-Saëns par Karajan et son mouvement lent à défaillir de legato souverain, ses masses sonores grisantes d’ampleur, dont la seule réserve a consisté à enregistrer les grandes orgues de Notre-Dame directement à Paris, pour un rendu organistique guère séduisant – le plein jeu, criard en diable, aux antipodes de l’atmosphère sonore du disque.

    On retrouve aussi le couplage des Cinquième et Septième Symphonie de Beethoven par Ferenc Fricsay dernière manière, dont on persiste à penser qu’il n’est guère représentatif, par sa lenteur, de l’art du chef hongrois, mais également les deux dernières symphonies de Mendelssohn par le tout jeune Lorin Maazel – alors fringant, une qualité qui s’effritera très vite –, modèle de direction souple et dynamique, lançant notamment l’Italienne avec un pizz irrésistible. Claudio Abbado n’est pas oublié, avec le disque Dvořák regroupant l’ouverture d’Othello et la Symphonie du nouveau monde, où l’on préférera la mise en bouche au plat de résistance, d’une incomparable fiabilité de goût, mais vraiment éloigné des couleurs d’Europe centrale, et sans réinventer vraiment l’œuvre. Mouvement lent toutefois d’une magnifique poésie, il va sans dire.

    Les amateurs de digressions contemplatives seront comblés par la Symphonie de Franck sous la houlette d’un Giulini à son plus céleste, jouant des jeux d’ombre et de lumière comme personne dans une approche d’une lenteur généralisée, qu’on retrouve dans un Psyché et Éros de la même eau. Les tenants d’un Mahler charpenté, large et symphonique, seront également aux anges face à la Cinquième Symphonie par Bernard Haitink, grandiose composition magnifiquement captée par les micros de Philips, dans une quasi intégrale du tournant des années 1990 que Decca devrait absolument rééditer. Une interprétation qui demeure un modèle, et notamment son Adagietto à la lenteur très assumée de presque quatorze minutes parfaitement articulées.

    Restent les deux gravures les plus anciennes qui justifient à elles seules l’acquisition du coffret. Et d’abord la première Pathétique de Tchaïkovski par Igor Markevitch, nettement plus connu pour son remake stéréo de 1962 avec le London Symphony. Dans une mono très claire de 1953, on voit naître le canevas de la version stéréo à venir, mais avec les couleurs d’alors des Berliner largement sous l’influence de Furtwängler : sonorités moins bétonnées, plus fragiles que celles des Trente glorieuses de Karajan, musicalité à fleur de peau, parfois fébrile des vents, qui n’insuffle que plus d’humanité. Quel dommage seulement que le couplage avec Francesca da Rimini, qui aurait tenu sans peine sur le même CD, ait fait les frais de cette mise en coffret !

    Enfin, on retrouve avec joie le premier enregistrement de la Septième de Bruckner par le tandem Jochum-Berlin en 1952 (qui faisait suite à une toute première gravure studio du chef bavarois avec les Wiener en 1939 éditée par Hänssler). On y trouve des données musicales assez proches du célèbre enregistrement stéréo de 1964 de l’intégrale Jochum. La différence tient là encore à la sonorité furtwänglérienne de l’orchestre, alors plus ambigu, moins uniment puissant, évoquant les couleurs émerveillées que saura insuffler un Ferenc Fricsay à la Nouveau monde notamment. Et si les deux premiers mouvements se bâtissent avec une évidence, une foi de chaque instant, on tient ici un Scherzo et un Finale d’anthologie, rappelant le CD Originals de la Huitième du même Jochum en 1949 avec la Radio de Hambourg, une version chauffée à blanc, aux cuivres incandescents.

     
    Yannick MILLON


     

  • 1er déc. : Faust et Haitink à Baden-Baden
  • 2. déc : Berliner Philharmoniker - Great Symphonies
  • 3 déc. : Europakonzert 2015
  • 4 déc. : Anthologie Schubert Wilhelm Kempff
  • 5 déc. : Mahler 7 Chailly Leipzig
  • 6 déc. : Mahler 5 Nelsons Lucerne
  • 7 déc. : Quatuor Diotima École de Vienne
  • 8 déc. : Wozzeck à l'Opéra de Zurich
  • 9 déc. : Schwarzkopf - les 78 tours
  • 10 déc. : Lulu au Met
  • 11 déc. : Riccardo Chailly, A Journey for Life
  • 12 déc. : Antonio Pedrotti à Prague
  • 13 déc. : Currentzis et Isserlis à Bruges
  • 14 déc. : Lohengrin Knappertsbusch Munich
  • 15 déc. : Tristan et Isolde à Bayreuth
  • 16 déc. : Passion selon saint Jean Jacobs
  • 17 déc. : Dardanus à l'Opéra de Bordeaux
  • 18 déc. : Centenaire Dutilleux Erato
  • 19 déc. : Fidelio à Salzbourg
  • 20 déc. : La Jacquerie au festival de Montpellier
  • 21 déc. : Les 70 ans des Bamberger Symphoniker
  • 22 déc. : Parsifal à l'Opéra de Berlin
  • 23 déc. : The art of Nikolaus Harnoncourt
  • 24 déc. : Coffret Armin Jordan ICON
  • 25 déc. : Intégrale Warner Sviatoslav Richter
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com