altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 19 août 2018

Calendrier de l'Avent 2016



Après une année 2015 riche en rééditions, Altamusica continue à vous proposer sa sélection de parutions et rééditions de l’année 2016 à travers un nouveau calendrier de l’Avent, en alternant les DVD-Blu-ray et les CD, ces derniers le plus souvent dans de jolies boîtes dont le prix n’a jamais été aussi bas depuis les débuts du support il y a plus de trente ans.

Aujourd’hui, Intégrale Warner Sviatoslav Richter



Le 01/12/2016
Yannick MILLON
 

  • 1er déc. : Faust et Haitink à Baden-Baden
  • 2. déc : Berliner Philharmoniker - Great Symphonies
  • 3 déc. : Europakonzert 2015
  • 4 déc. : Anthologie Schubert Wilhelm Kempff
  • 5 déc. : Mahler 7 Chailly Leipzig
  • 6 déc. : Mahler 5 Nelsons Lucerne
  • 7 déc. : Quatuor Diotima École de Vienne
  • 8 déc. : Wozzeck à l'Opéra de Zurich
  • 9 déc. : Schwarzkopf - les 78 tours
  • 10 déc. : Lulu au Met
  • 11 déc. : Riccardo Chailly, A Journey for Life
  • 12 déc. : Antonio Pedrotti à Prague
  • 13 déc. : Currentzis et Isserlis à Bruges
  • 14 déc. : Lohengrin Knappertsbusch Munich
  • 15 déc. : Tristan et Isolde à Bayreuth
  • 16 déc. : Passion selon saint Jean Jacobs
  • 17 déc. : Dardanus à l'Opéra de Bordeaux
  • 18 déc. : Centenaire Dutilleux Erato
  • 19 déc. : Fidelio à Salzbourg
  • 20 déc. : La Jacquerie au festival de Montpellier
  • 21 déc. : Les 70 ans des Bamberger Symphoniker
  • 22 déc. : Parsifal à l'Opéra de Berlin
  • 23 déc. : The art of Nikolaus Harnoncourt
  • 24 déc. : Coffret Armin Jordan ICON
  • 25 déc. : Intégrale Warner Sviatoslav Richter
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     14 déc. :
    Lohengrin Knappertsbusch Munich

    Un Wagner de Kna inédit



    Richard Wagner (1813-1883)
    Lohengrin
    Kurt Böhme (König Heinrich)
    Hans Hopf (Lohengrin)
    Ingrid Bjoner (Elsa)
    Hans Günter Nöcker (Telramund)
    Astrid Varnay (Ortrud)
    Josef Metternich (Heerrufer)
    Chor der Bayerischen Staatsoper
    Bayerisches Staatsorchester
    direction : Hans Knappertsbusch
    Enregistrement : Prinzregententheater, Munich, 09/1963
    3 CD Orfeo d’Or Bayerische Staatsoper Live C 900 153 D




    Éminent artisan du Nouveau Bayreuth, le spécialiste de Parsifal Hans Knappertsbusch a dirigé son compositeur fétiche pendant les quatorze premiers étés (1951-1964, à l’exception de 1953) de la réouverture du Saint des Saints, où il a servi en fosse tous les opéras donnés sur la Colline, à l’exception de Tristan, Tannhäuser et Lohengrin, ces deux derniers manquant d’ailleurs à sa discographie.

    Jusqu’à ce qu’Orfeo, qui puise notamment dans les archives de l’Opéra de Bavière, publie cette année un Lohengrin munichois sous la baguette du vieux chef allemand, donné à la rentrée 1963, en ouverture de ce qui devait être sa dernière saison, qu’il achèverait le 13 août suivant dans un ultime Parsifal de Bayreuth, sa dernière descente dans une fosse d’orchestre avant de s’éteindre en octobre 1965, à l’âge 77 ans.

    L’occasion pour nous, qui n’avons pas eu la chance d’entendre ce colosse en direct, de découvrir cet inédit et de se replonger dans cet art que Boulez aimait à qualifier « d’âge d’or des fausses notes ». Ce n’est d’ailleurs pas cette bande de la radio bavaroise qui risque de le contredire, rassemblant tous les errements de la direction d’un chef qui n’aimait pas répéter et préférait le miracle de l’instant en concert, quand bien même les orchestres peinaient à le suivre et multipliaient les scories.

    On ne comptera donc pas les accidents, dérapages, attaques foireuses, accords calamiteux et autres décalages, plus nombreux que dans les live de Bayreuth, rarement aussi pollués. Ce 2 septembre 1963, l’Opéra de Munich, dans sa deuxième salle, le Théâtre du Prince régent, sorte de copie de Bayreuth sur la rive gauche de l’Isar qui devait fermer juste après pour trois décennies, reprenait une dernière fois la mise en scène classique et vieille de neuf ans de l’Intendant des lieux Rudolf Hartmann.

    La distribution n’avait pourtant rien d’historique, et au premier chef le Lohengrin balourd, poussif et constamment bas de Hans Hopf, chanteur de seconde zone ici sous son plus mauvais jour. Placer Ingrid Bjoner dans la même catégorie serait faire injure à cette dernière, certainement pas la lumière ou la féminité incarnée, mais au moins une bonne musicienne, Elsa au timbre attachant jusque dans ses difficultés.

    Basses sonores sinon très imaginatives, le roi Heinrich de Kurt Böhme et son Héraut Josef Metternich s’avèrent à la hauteur, moins marquants toutefois que les deux meilleurs maillons de cette soirée : l’excellent pilier local Hans Günter Nöcker, Telramund puissant et noir façon Neidlinger, et l’Ortrud majuscule d’une Astrid Varnay déchaînée, certes épaissie mais d’une méchanceté inouïe, d’une émission incendiaire, dans ce qui reste peut-être son incarnation la plus diabolique du rôle sinon la mieux chantée.

    Au-delà d’un génial couple de vilains, ce témoignage, dans une mono radiophonique correcte, vaut aussi pour la direction de Kna, qui sait comme personne, lorsqu’il tient bien l’orchestre, soulever des montagnes, d’une puissance tellurique dans des scènes de foule empoignées avec une main de fer qui craquellerait la croûte terrestre, véritable raz-de-marée sonore dans ses meilleurs moments, au milieu de plages plus ternes. Mais la seconde moitié du II, qui traîne si souvent en longueur, est ici transfigurée.

    Certainement pas un grand Lohengrin dans l’absolu, ce reflet sonore d’une soirée d’opéra aux moments électrisants, avec toutes les réserves d’usage, complète la discographie de l’un des plus fervents wagnériens de l’après-guerre.

     
    Yannick MILLON


     

  • 1er déc. : Faust et Haitink à Baden-Baden
  • 2. déc : Berliner Philharmoniker - Great Symphonies
  • 3 déc. : Europakonzert 2015
  • 4 déc. : Anthologie Schubert Wilhelm Kempff
  • 5 déc. : Mahler 7 Chailly Leipzig
  • 6 déc. : Mahler 5 Nelsons Lucerne
  • 7 déc. : Quatuor Diotima École de Vienne
  • 8 déc. : Wozzeck à l'Opéra de Zurich
  • 9 déc. : Schwarzkopf - les 78 tours
  • 10 déc. : Lulu au Met
  • 11 déc. : Riccardo Chailly, A Journey for Life
  • 12 déc. : Antonio Pedrotti à Prague
  • 13 déc. : Currentzis et Isserlis à Bruges
  • 14 déc. : Lohengrin Knappertsbusch Munich
  • 15 déc. : Tristan et Isolde à Bayreuth
  • 16 déc. : Passion selon saint Jean Jacobs
  • 17 déc. : Dardanus à l'Opéra de Bordeaux
  • 18 déc. : Centenaire Dutilleux Erato
  • 19 déc. : Fidelio à Salzbourg
  • 20 déc. : La Jacquerie au festival de Montpellier
  • 21 déc. : Les 70 ans des Bamberger Symphoniker
  • 22 déc. : Parsifal à l'Opéra de Berlin
  • 23 déc. : The art of Nikolaus Harnoncourt
  • 24 déc. : Coffret Armin Jordan ICON
  • 25 déc. : Intégrale Warner Sviatoslav Richter
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com