altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 22 août 2018

Mélodies à fleur de l'âme



Quoi de plus russe que les mélodies de Glinka ? À travers la poésie de ses contemporains, il explore tout le registre des sentiments qui composent la fameuse et insaisissable "âme russe". La basse Sergei Koptchak les illustrent avec conviction, sinon une maîtrise infaillible.



Le 05/04/2001
Gérard MANNONI
 

  • Mélodies
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Mélodies

    Mélodies de Mikhail Glinka
    Mikhail Ivanovich Glinka (1804 - 1857)
    Mélodies
    Sergei Koptchak, basse
    Marian Lapsansky, piano
    1 CD Ultraphon UP 0020-2 231


    Dans ses mélodies, Glinka met en musique les poèmes de ses contemporains, célèbres, comme Pouchkine, ou à peu près inconnus chez nous, comme la majorité des autres. C'est tout un monde de sentiments amoureux, allant de la simple réflexion sur la pérennité de l'amour, jusqu'à l'indignation devant la violence et la soudaineté de la passion éveillée à la seule apparition de l'aimée.

    Nostalgie, rêverie, ardeur qui pousse au duel, une grande difficulté à chasser le spleen engendré par l'immensité du pays et la rudesse de son climat, avec, bien sûr, la vénération de la ville de Saint Petersbourg, nous sommes dans l'univers qui sera aussi celui des opéras de Tchaïkovki, plus, d'ailleurs que de ceux de Glinka lui-même, plus attiré par l'épopée et la légende.

    Un monde intimiste et pudique, où la ligne mélodique exprime tout, soutenue par un piano qui est bien plus qu'un accompagnement, car il participe de près à l'expression des sentiments, comme dans le Lied germanique. Beaucoup de chanteurs russes de renom ont enregistré certaines de ces pages.

    Sergeï Koptchak a une grande voix très sombre, au timbre bien frappé. Son seul défaut est parfois une légère instabilité, qu'il compense par les mille nuances dont il structure ses interprétations. Cela ne fait pas oublier Christoff, ni Gedda, ni Vichnevskaïa notamment, mais c'est un beau disque pour amateurs d'art russe.


     

     

  • Mélodies
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com