altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 11 août 2020

Le cercle magnétique des Prazak



On a dit dans ces colonnes l'excellence du Quatuor Prazak. D'oeuvre en oeuvre, de compositeurs en compositeurs, cette formation démontre une compréhension intime des styles et un investissement sans faille. Après Beethoven et Schoenberg, les voici de nouveau à pied d'oeuvre dans Berg et Webern.


Le 02/04/2001
Mathias HEIZMANN
 

  • Le cercle magnétique des Prazak
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Le cercle magnétique des Prazak

    Quatuors de Berg et Webern
    Alban Berg : Quatuor opus 3, Suite Lyrique, " Largo desolato " de la Suite Lyrique pour soprano et quatuor à cordes.
    Anton Webern : Quatuor opus 28.
    Quatuor Prazak - Vanda Tabery
    Edition Praga Digital. 1 CD


    Le Quatuor op. 3 de Berg qui ouvre l'album, nécessite à la fois un art de la mise en scène et un sens de la construction particulièrement affiné. L'oeuvre est tourmentée, regorge d'indications de jeu qui peuvent conduire à une certaine rigidité pour qui voit en la matière des objets de culte : la question de la littéralité se pose toujours aux interprètes, mais la façon d'y répondre varie du tout au tout.

    Pour sa part, le Quatuor Prazak préfère s'attacher à conserver le sens du texte plutôt qu'à mettre en abîme la sophistication de l'écriture de Berg . Ce qui ne veut pas dire d'ailleurs que le quatuor dénie la volonté du compositeur ou tente de s'approprier sa matière pour la plier à ses désirs. Non, les Prazak sont des interprètes d'une lignée assez classique, même si leurs jeux les distinguent de la majorité d'entre eux.

    Ainsi, dans ce fameux quatuor, on assiste à une véritable représentation. Il y a là déjà de quoi s'extasier tant on sait la difficulté, au coeur du studio, de parvenir à restituer le mouvement d'un concert. La tension de l'oeuvre s'installe d'abord imperceptiblement pour croître jusqu'au frisson. Si Berg, comme le note Pierre Emile Barbier, " réussit à simuler un opéra expressionniste dont les instants paroxystiques annoncent la folie meurtrière de Wozzek", les musiciens eux parviennent à donner à ce drame une dimension spectaculaire dont on ne sort pas indemne.

    La Suite Lyrique pour quatuor à cordes est faite du même bois, tout comme d'ailleurs la version avec voix du Largo desolato - remarquablement interprétée par Vanda Tabery- ou le Quatuor opus 28 d'Anton Webern. Là encore, c'est le sens de la mise en scène qui frappe l'auditeur et cette capacité des interprètes à attirer magnétiquement les auditeurs dans leur cercle. Impossible, en écoutant ce disque, de prendre véritablement du recul ou de songer à l'urgence de sa déclaration d'impôt : la convocation musicale est impérative.

     
     

     

  • Le cercle magnétique des Prazak
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com