altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




SELECTION CD 08 mars 2021

De la personnalité jusqu'au bout des doigts



La collection Debut d'EMI continue à révéler de très intéressantes personnalités. Lauréat du Conservatoire National Supérieur de Paris, couvert de lauriers - Concours Maria Canals de Barcelone et Busoni de Bolzano, notamment -, Mathieu Papadiamandis a choisi Liszt pour ce premier disque pour le compte d'un grand éditeur.



Le 19/04/2001
Gérard MANNONI
 

  • De la personnalit√© jusqu'au bout des doigts
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les derni√®res parutions pour l'ann√©e Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     De la personnalit√© jusqu'au bout des doigts

    Franz Liszt, Sonate en si mineur
    Nuages gris- Vallée d'Obermann- Isoldens Liebstod- Praeludium "Weinem, Klagen, Sorgen, Zagen "
    Mathieu Papadiamandis, piano
    1 CD EMI 5 74233 2


    Ce programme Liszt offre au jeune Mathieu Papadiamandis l'occasion de montrer des facettes bien variées de son talent et de ses possibilités. La Sonate en si mineur est déjà un lourd défi à relever. Presque tous les grands pianistes l'ont jouée et enregistrée, depuis le début du phonographe.
    C'est dire si les bacs à disques regorgent déjà de splendeurs et s'il est difficile aujourd'hui de surprendre sur un terrain tellement balisé.

    Jouant très habilement de cette structure si particulière de l'oeuvre qui alterne fulgurants élans et profondes méditations, lyrisme débridé et intériorité extrême, Papadiamandis sait pourtant trouver des accents neufs et affirmer autant sa capacité d'analyse qu'une réelle spontanéité.

    On retrouve d'ailleurs ces qualit√©s dans une page subtile et tr√®s difficile √† faire vivre : Nuages gris, un des sommets trop peu connu de la verve du compositeur. Sous les doigts du jeune pianiste, La Vall√©e d'Obermann poss√®de aussi de s√©duisantes couleurs bien nuanc√©es, tandis que le c√īt√© plus directement instrumental des deux derni√®res pi√®ces est mis en valeur par une technique des plus affirm√©es.

    Car Mathieu Papadiamandis dispose, comme tous les virtuoses de la nouvelle génération, d'une technique à toute épreuve. Mais contrairement à la plupart des jeunes prestidigitateurs du clavier, il semble déjà doué du talent nécessaire pour la transcender par un discours original et personnel. Dix doigts à ne pas perdre de vue.
    Gérard Mannoni




     

     

  • De la personnalit√© jusqu'au bout des doigts
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com