altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




SELECTION CD 16 octobre 2019

Une bibliothèque dépoussiérée



Belle idée que de rassembler en deux disques un choix d'oeuvres dont les partitions étaient dans la bibliothèque de Jean Sébastien Bach au moment de son décès. Emmené par Jean Tubéry l'ensemble La Fenice révèle un talent parfait pour ce genre de lecture.


Le 01/06/2001
Olivier BERNAGER
 

  • Une biblioth√®que d√©poussi√©r√©e
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les derni√®res parutions pour l'ann√©e Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Une biblioth√®que d√©poussi√©r√©e

    Ex libris, la Bibliothèque musicale de J. S. Bach
    ¬Ćuvres de Girolamo Frescobaldi, Johan Michael Bach, Johann Pachelbel, Johann Adam Reincken, Johann Rosenm√ľller, Fran√ßois Dieupart, Johann Joseph Fux, Dietrich Buxtehude, Johann Sebastian Bach, Tomaso Albinoni, Andr√© Raison, Nicolas de Grigny, Jean-Henry d'Anglebert.
    Salomé Haller, soprano, Hans Jörg Mammel, ténor
    Ensemble La Fenice
    Direction Jean Tubéry
    Préfaces de Jean Tubéry, Gilles Cantagrel, Jörg Andreas Bötticher.
    2 disques compacts Opus 111 (distribution Na√Įve) OP 30323


    Comme le rappelle Jean Tubéry, l'inventaire des biens du Cantor fut loin d'être précis, se cantonnant aux objets ayant une valeur marchande comme les instruments de musique ou le mobilier. Plusieurs études croisant les renseignements issus de Carl Philippe Emmanuel Bach, de Forkel et d'autres sources nous permettent de nous faire une idée probablement très approchante des lectures de Bach musicales, théologiques et philosophiques. Elles sont à la base de ce très intéressant recueil.

    Au fil des plages, on entend ce que Bach √©coutait et l'on se surprend √† jouer au jeu des citations. Entre autres, on reconna√ģt l'anagramme de son nom dans une Canzone de Frescobaldi que l'on peut interpr√©ter comme une proph√©tie (disque compact 1, plage 2). Les grandes pages de fugue ont ici leur place avec notamment une pi√®ce de Johann Joseph Fux qui sont un exemple parlant du travail d'instrumentation de Tub√©ry.

    En les confiant aux musiciens de son ensemble, ce virtuose du cornet à bouquin donne une transparence très latine à des oeuvres écrites à l'origine pour le clavier, souvent austères, bien dans le style de l'Allemagne luthérienne de l'époque.

    Bach improvisateur est présent à travers plusieurs pièces choisies dans les oeuvres de Buxtehude, de Pachelbel ou de Reincken. Mais la virtuosité du Cantor n'est jamais aussi bien évoquée que dans les partitions des grands organistes français qu'il admirait et connaissait parfaitement comme Nicolas de Grigny, dont une des Messes jouée par Jörg Andreas Bötticher sur le Silbermann-Kern de l'église Saint-Thomas de Strasbourg est un somptueux exemple.

    Les trois préfaces et la prise de son sont excellentes. Au final, voici un disque qui se visite comme la demeure d'un ami très cher disparu.

     

     

  • Une biblioth√®que d√©poussi√©r√©e
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com