altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




SELECTION CD 31 octobre 2020

Le piano sans papiers



La curiosité est une vertu cardinale, chacun le sait. Une vertu dont la pratique offre parfois des récompenses insoupçonnées. Ce disque consacré à Eugenie Alecian en est une, qui dit encore une fois à quel point la musique d'aujourd'hui poursuit son entreprise de libération des oukases et des chapelles.


Le 04/07/2001
Françoise MALETTRA
 

  • Le piano sans papiers
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les derni√®res parutions pour l'ann√©e Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Le piano sans papiers

    ¬Ćuvres d¬ĎEug√©nie Alecian (n√©e en 1952)
    Libre-Parcours Fantaisie (piano seul), Musicographies(piano à 4 mains), 2 lieder sur des sonnets de Shakespeare, La légende d'Akhtamar(guitare), Sonate pour violoncelle et piano

    Arman Babakhanian, piano
    Karen Kocharyan, violoncelle
    Hakob Djagatspanian, guitare
    Gayané Geghamyan, soprano
    Disques DOM (4/6, rue du Donjon, 943OO Vincennes)


    Pianiste et compositrice, Eugénie Alecian est arménienne, elle vit en France, et cette double culture a sans doute développé chez elle l'intuition du champ d'exploration qui serait le sien, entre les chemins de traverse échappant au strict sérialisme et la tradition arménienne restée très sensible.

    Sa musique est d'un raffinement sonore qui révèle une science musicale envisagée comme un matériau souple, à disposition, et jamais une fin. Ses instruments ne s'interdisent ni de chanter dans leur propre langue, ni de s'exposer à toutes les audaces harmoniques.

    Et c'est particuli√®rement √©vident dans les pi√®ces de musique de chambre r√©unies ici, o√Ļ le piano s'impose, seul d'abord, dans la volontaire et juv√©nile Fantaisie, dans les Musicographies √† quatre mains, √©chos des bruits, des rires d'enfants, des larmes des femmes, ou des sc√®nes quotidiennes capt√©es dans les rues de sa ville d'Erevan.

    Mais l'instrument aux touches noires et blanches accompagne aussi deux courts lieder sur des sonnets de Shakespeare o√Ļ la m√©lodie emprunte √©trangement √† celle d'anciennes chansons populaires de son pays.

    Il entre encore dans le jeu du violoncelle avec la saisissante Sonate qui prouve que tout reste encore à dire sur cette alliance entre la forme classique qu'Eugénie Alecian adopte ici délibérément et la modernité du langage. Le piano qui cède enfin la place à la guitare seule et laisse celle-ci exploiter dans ses registres le récit poétique de la légende du héros national Akhtamar.

    "¬†Il y a des accords ¬Ė dit Claude Debussy ¬Ė que l'on doit √©couter sans demander √† voir leur carte d'identit√©. Il faut √™tre capable de les accueillir sans savoir ni d'o√Ļ ils viennent, ni o√Ļ ils vont.¬†" Belle le√ßon d'√©coute et peut-√™tre le d√©but de la sagesse...

     

     

  • Le piano sans papiers
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com