altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




SELECTION CD 31 octobre 2020

Le violon perfecto



Magie de la musique de Bernstein et de ses mélodies aux dessins et aux rythmes si entêtants qu'il est rapidement impossible de les expulser de sa mémoire (mais qui le souhaiterait ?). Pour son dernier enregistrement, le violoniste Joshua Bell a choisi des arrangements pour violon et orchestre des plus célèbres comédies musicales.


Le 18/07/2001
Gérard MANNONI
 

  • Le violon perfecto
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les derni√®res parutions pour l'ann√©e Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Le violon perfecto

    Arrangements pour violon et orchestre de la musique de Leonard Bernstein.
    West Side Story Suite- Lonely Town- Make our Garden Grow- Serenade after Plato's Symposium- New York New York
    Joshua Bell, violon
    Philharmonia Orchestra
    David Zinman, direction


    West Side Story, On the Town et Candide joués au violon, une hérésie ? Non quand les arrangements sont signés David Brown et John Corigliano et que l'excellent Joshua Bell est le préposé aux coups d'archet ravageur.

    Son violon chante comme peu de cantatrices savent le faire. Déguisé en loulou de banlieue - jean et blouson de cuir pour la photo de la pochette, on devine les santiags - c'est surtout un magnifique musicien qui saisit l'esprit de chaque oeuvre.

    Il y a le rythme et le charme mélodique de West Side Story, la nostalgie et la poésie de On the Town, et la satire philosophique sous-jacente et un peu parodique de Candide, très joliment phrasée.

    Changement total d'univers avec la Sérénade pour violon et orchestre. Ici on quitte la légèreté de Broadway pour retrouver le Bernstein des grandes symphonies et des oeuvres chorales.

    Inspir√©e par le Banquet de Platon, c'est une page beaucoup plus int√©rieure, o√Ļ le propos philosophique (mais il ne s'agit pas d'une musique "¬†√† programme¬†") r√©v√®le une facette de la personnalit√© du compositeur tr√®s √©loign√©e de son versant "¬†Broadway¬†".

    Joshua Bell est aussi à l'aise dans cet univers plus intériorisé et plus pondéré. Il garde une tenue d'archet parfaite, une justesse irréprochable et un phrasé toujours expressif et vivant. Ouf, il ne suffit pas de porter un blouson " perfecto " pour tout oublier du violon. Nigel Kennedy, serait bien inspiré de lui en demander la marque.

     

     

  • Le violon perfecto
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com