altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 22 octobre 2019

La revanche du nègre des lumières



La vie du Chevalier de Saint-Georges est un roman, de ceux dont raffolait le dix-huitième siècle, qui n'hésitera pas à faire du beau mulâtre le " Watteau de la musique ". Un récent enregistrement Naxos est l'occasion de (re)découvrir sa musique concertante.


Le 27/07/2001
Françoise MALETTRA
 

  • La revanche du nègre des lumières
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     La revanche du nègre des lumières

    Concertos du Chevalier de Saint-Georges
    Joseph Boulogne dit Chevalier de Saint-Georges (1739-1799)
    Concertos pour violon : en do majeur, Op.5, n° 1, en la majeur, Op.5, n° 2 et en sol majeur, Op.8.

    Takako Nishizaki, violon
    Cologne Chamber Orchestra
    Direction : Helmut Müller-Brühl
    1 CD Naxos 8.555040


    Le chevalier est né en Guadeloupe d'une esclave d'origine sénégalaise et d'un riche planteur de Basse-Terre qui, fortune faite, s'établira à Paris, négociera quelques bonnes affaires avec la cour, et donnera à son fils une éducation raffinée, digne d'un jeune aristocrate aux grandes espérances : escrime, équitation, danse et
    violon.

    Mais le fin bretteur, qui sortira vainqueur d'un duel avec l'illustre Chevalier d'Eon, avait depuis toujours choisi la musique. D'efficaces mentors (en particulier l'excellent François-Joseph Gossec), de solides relations cultivées dans les salons parisiens, et l'amitié indéfectible du Duc D'Orléans, le propulsent sans tarder à la tête du " Concert des Amateurs ", puis de la " Société des Concerts de l'Olympique ", réputés pour être les meilleures formations d'Europe.

    Mozart le boude ? Qu'importe ! Haydn, lui, s'empresse d'accepter la commande qu'il lui passe de ses " Symphonies parisiennes ". Une cabale menée par deux cantatrices, outragées de se retrouver sous la coupe d'un métis, l'oblige à renoncer à la direction de l'Opéra Royal que lui offre Louis XVI ?

    Certes, l'échec est cuisant, mais la riposte viendra plus tard, lorsque pour se venger de tout ce joli monde, il s'exilera en Angleterre, et reviendra en France pour s'engager dans la Révolution en créant son propre régiment, composé de noirs et de métis, avec lequel il partira guerroyer sur les frontières du Nord.

     



    Mais en attendant, l'ambitieux Chevalier séduit, dirige et compose avec un savoir-faire salué par tous ses contemporains. Et les trois concertos gravés ici le prouvent. Ils sont l'oeuvre d'un jeune virtuose de vingt-cinq ans qui sait faire danser avec une élégance sans pareille, s'alanguir avec grâce, et s'exprimer les cordes avec une volubilité de bon goût.

    Le violon de Mademoiselle Takoki Nishizaki a du style et une nervosité qui ne dépasse jamais les limites d'une distinction naturelle (on aimerait parfois !). Quant à la jeune génération de solistes tous rompus à la pratique des instruments anciens qui entre désormais en force dans la vénérable Cologne Chamber Orchestra (mais qui garde néanmoins ses instruments modernes), elle apporte du tonus et un évident bonheur de jouer auxquels on n'était pas habitué avec Helmut Müller-Brühl.

    Peut-être le début d'une nouvelle revanche pour le " nègre des lumières " répudié de l'histoire.





    À lire : " Monsieur de Saint-Georges " d'Alain Guédé
    Editions Actes Sud, 1999.


     

     

  • La revanche du nègre des lumières
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com