altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 20 octobre 2019

Une anglaise si parisienne



On savait Dame Felicity Lott brillante interprète du répertoire français et de Francis Poulenc en particulier. Son enregistrement de La Voix humaine qui vient de paraître chez Harmonia Mundi devrait marquer durablement la discographie.


Le 22/10/2001
Gérard MANNONI
 

  • Une anglaise si parisienne
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Une anglaise si parisienne

    La Voix Humaine de Francis Poulenc.
    La Dame de Monte-Carlo
    Orchestre de la Suisse Romande
    Direction : Armin Jordan
    Felicity Lott, soprano

    1 CD Harmonia Mundi HMC 901759


    Cette nouvelle gravure démontre que La Voix humaine peut, et même doit, être chantée par une voix en pleine possession de ses moyens, au lieu de sembler réservée aux cantatrices sur le déclin qui pensent donner le change en remplaçant, feu leur voix, par une sorte de Sprechtgesang (parlé-chanté) à la française.

    Felicity Lott chante cette Voix humaine comme une scène d'opéra, comme elle ferait pour la scène finale du Capriccio de Strauss dont elle est spécialiste. Le résultat est délectable car le frisson ne vient pas de coups de glotte ni de sanglots poitrinés, mais de toutes les finesses d'une interprétation au service des très subtils rouages de la sensibilité féminine.

    Rarement- sans doute plus depuis Denise Duval- on a aussi bien compris le texte ni les détails de l'évolution psychologique de cette femme au bord du suicide, mais qui roucoule encore une ultime fois ces mots dont elle sait être désormais privée, " mon chéri ", " mon amour ", comme si elle y croyait encore. Et puis, elle craque, sans que la voix en fasse autant. C'est sûrement beaucoup plus difficile !

    En outre, Felicity Lott a cette distinction innée, ce raffinement pour parler des choses de l'amour qui la rendent plus parisienne que n'importe quelle dame de la société de l'époque. Elle est totalement crédible, terriblement bouleversante et donne, je le souligne encore, une admirable leçon de chant et de diction.

    L'auditeur qui ne sera pas lui-même au bord du suicide après l'écoute de cette première oeuvre, ne devra pas négliger les brèves minutes de La Dame de Monte-Carlo. Si l'argument n'est pas plus réjouissant, là encore, l'élégance et l'intelligence de Dame Felicity sont irrésistibles.

    Armin Jordan et l'Orchestre de la Suisse Romande l'enveloppent d'un écrin idéal qui soutient et souligne les moindres intentions de cette voix décidément si humaine.



     

     

  • Une anglaise si parisienne
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com