altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




SELECTION CD 18 septembre 2019

Gage de bonne facture



Frank Braley est un romantique né. Ses premiers disques Schubert et Strauss se sont taillé un joli succès d'estime. Sur la pochette de son dernier album Beethoven, l'artiste a l'air pensif, le cheveu long et le physique de l'emploi. Pour une fois, l'apparence est à l'image du résultat : réflexif et échevelé.


Le 09/11/2001
Gérard MANNONI
 

  • Gage de bonne facture
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les derni√®res parutions pour l'ann√©e Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Gage de bonne facture

    Sonates de Beethoven par Frank Braley
    " Clair de lune ", " Appassionata " et Op. 110
    Frank Braley, piano Steinway 1882
    1 CD Harmonia Mundi HMC 901750


    Depuis son Prix Reine Elisabeth de Belgique en 1992, Braley effectue une carri√®re calme, m√©thodiquement construite, plus pr√©sente dans les r√©citals et les concerts de musique de chambre que dans les m√©dias. Psychologiquement, on le classerait volontiers comme un "¬†r√©fl√©chi¬†", ou plut√īt comme un "¬†instinctif raisonn√©¬†", un artiste qui sait canaliser ses √©lans dans une expression accessible √† l'auditeur.

    C'est du moins ce qu'inspire sa lecture de pages aussi galvaudées que ces trois sonates qui comptent parmi les plus célèbres de Beethoven. De la " Clair de lune ", il fait une sorte de récit intérieur, une introspection plus philosophique que bucolique. Le rayon de l'astre y devient une sorte de lueur apaisée qui tente de calmer les élans qui bouillonneront au dernier mouvement après les interrogations de l'Allegretto.

    Depuis l'int√©grale collective √† laquelle il a particip√© √† la Roque d'Anth√©ron, le pianiste a m√Ľri. Construite davantage sur l'impulsion et l'angoisse, son "¬†Appassionata¬†" se lib√®re dans un ultime mouvement abord√© dans un tempo infernal qui ne nuit pas √† la clart√© des structures ni surtout √† la sinc√©rit√© de l'expression.

    M√™me impression avec l'Opus 110 qui b√©n√©ficie peut-√™tre plus que les autres de la chatoyante et riche sonorit√© du Steinway 1882 sur lequel le disque a √©t√© enregistr√©. Contrairement √† certains pianos historiques ayant perdu leur s√®ve, celui-ci est un diamant toujours pur, √† la fois tr√®s typ√© et riche de reflets de couleurs plus profondes et diverses que les Steinway d'aujourd'hui, sans que la brillance et l'√©clat en p√Ętissent.

    Gage de bonne facture pour ce bel album Beethoven, il y a des instruments qui portent et inspirent mieux que d'autres : peut-être faudrait-il considérer qu'il existe aussi des " Stradivarius " dans les pianos.

     

     

  • Gage de bonne facture
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com