altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 08 mars 2021

Morave partie



Arthaus vient de publier en DVD une Jenufa de Janacek dans l'édition 1989 du Festival de Glyndebourne. D'emblée à classer au rang des grandes réussites lyriques, scéniques et filmiques, même si l'opéra avait été initialement capté pour une diffusion sans prétention à la télévision.


Le 22/01/2002
Françoise MALETTRA
 

  • Morave partie
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Morave partie

    Jenufa de Leos Janacek

    Choeur de l'Opéra de Glyndebourne
    Orchestre Philharmonique de Londres
    Direction : Andrew Davis
    Mise en scène : Nikolaus Lehnhoff
    Avec Roberta Alexander, Anja Silja, Philip Langridge, Mark Baker, Menai Davies

    1 DVD Arthaus Musik 100 206, distribution Naïve.
    Notice et synopsis trilingues – Pas de livret.


    Jenufa est un drame villageois, une histoire d'amour, de jalousie, d'honneur et de crime, ancrée dans cette paysannerie morave dont Janacek avait étudié de très près la langue, les coutumes et la mentalité.

    Et il ne fait rien d'autre ici que de placer au coeur du drame ces caractères rudes, livrés à la violence des événements qui les conduisent, en inventant pour eux une musique charnelle, immédiate, sans développement, appuyée sur la seule pulsion des mots, comme si la vie investissait chaque note, chaque mouvement intime, en portant les personnages aux confins d'eux-mêmes.

    Tous les interprètes parviennent miraculeusement à faire passer, vocalement et scéniquement, la brutalité, la passion, la lâcheté, la peur, et finalement la soumission à leur destin individuel.

    Roberta Alexander est Jenufa, cette jeune femme blessée à mort, accablée par un secret trop lourd pour elle. Anja Silja est une Kostelnicka terrifiante et bouleversante. Philip Langridge et Mark Baker sont bien Luca et Steva, les deux frères ennemis par qui le malheur arrive.

    Le metteur en scène Nikolaus Lehnhoff a fait le choix d'un huis-clos entre naturalisme et réalisme poétique, qui ne fait jamais écran à la musique, et que la caméra du réalisateur Derek Bailey resserre encore ou élargit en plans soigneusement cadrés. Quant à la direction d'Andrew Davies, elle se joue de toutes les subtilités instrumentales et théâtrales de la partition : provocatrice, allusive, dramatique, péremptoire.

    Le tout compose une Morave partie d'anthologie.

     

     

  • Morave partie
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com