altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 20 octobre 2019

Un couple mal assorti ?



Gustav et Alma Mahler : un des couples mythiques de l'histoire musicale, assurément, l'un reléguant quelque peu l'autre dans l'ombre. Mais Alma Mahler est aussi compositeur, et ce disque lui permet d'entrer en pleine lumière. En toute justice.


Le 15/04/2003
Françoise MALETTRA
 

  • Un couple mal assorti ?
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Un couple mal assorti ?

    ALMA MAHLER (1879-1964) ET GUSTAV MAHLER (1860-1911) : LIEDER


    Sabine Ritterbusch (soprano)
    Heidi Kommerell (piano)

    AUDITE 97.485 (distribution Intégral)

    Alma Mahler
    Leise weht ein erstes Blün (Rainer Maria Rilke), Kennst Du meine Nächte (anonyme), Lobgesang (Richard Dehmel), Die stille Nacht (Richard Dehmel), In meines Vaters Garten (Otto Erich Hartleben), Laue Sommernacht (Gustav Falke), Bei Dir ist es traut (Rainer Maria Rilke), Ich wandle unter Blumen (Heinrich Heine)


    Gustav Mahler
    Frülingsmorgen (Richard Leander), Erinnerung (Richard Leander), Ich ging mit lust, Scheiden und Meiden, Nicht Wiedersehen, Rheinlegendchen (extraits de Des Knaben Wunderhorn), Liebst Du um Schönheit (Friedrich Rückert), Ich bin der Welt abhanden gekommen (Fried Rückert)


    Réunir Alma et Gustav Mahler sous le signe de la musique, et surtout du Lied, équivaut à faire se côtoyer deux mondes qui semblent singulièrement étrangers l'un à l'autre. L'égérie de Gropius, de Werfel et Kokochka écrit dans l'ombre, presque dans le secret, obéissant aux conditions draconiennes imposées par le compositeur qui avait exigé qu'elle renonçât à la composition. Mahler, lui, trouve dans le lied une source d'inspiration inépuisable qui le fait se battre pour vaincre une imagination trop sauvage et trop indisciplinée, et déverser un vaste contenu dans une forme aussi ramassée. Les lieder d'Alma ressemblent à un journal intime où les poètes prendraient la parole pour traduire les états d'âme et les changements d'humeur d'une femme passionnée, qui sait le bonheur aussi proche qu'insaisissable. Ceux de Mahler disent les déchirements de l'amour charnel, de la séparation et de la mort, mais aussi l'ivresse devant les forces et les métamorphoses de la nature. A l'ampleur de la mélodie, aux couleurs tantôt sombres, tantôt rayonnantes, s'opposent la subtilité et la douceur d'Alma. L'élève d'Alexandre Zemlinsky s'inscrit dans une même esthétique post-romantique, mais où Schumann est encore présent.

    Des seize lieder, sauvés des flammes ou de la dispersion, que l'on connaît d'elle, les six enregistrés ici dans leur version originale pour chant et piano, sont de purs joyaux, servis par le timbre solaire de la jeune soprano allemande Sabine Ritterbusch. La souplesse de la ligne de chant épouse toutes les inflexions de la phrase musicale avec un naturel juvénile qui installe instinctivement l'atmosphère très intime de Kennst Du meine Nächte, brûlante de Laue Sommernacht, ou crépusculaire de Die stille Stadt. Et la voix s'élargit, gagne en intensité et en profondeur dans les lieder de Mahler. Ce qu'elle exprime dans les extraits de Des Knaben Wunderhorn est de l'ordre de la rareté. Elles trouve les accents les plus justes pour dire la joie, la détresse ou l'amertume, répondant aux harmonies raffinées que lui suggèrent la piano. Un enregistrement de toute beauté.

     
    Françoise MALETTRA


     

  • Un couple mal assorti ?
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com