altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 21 février 2018

Rêve de valse



On connaît Dominique My dans la musique contemporaine, la voici dans un programme à la légèreté onirique. L'occasion de découvrir Emile Waldtaufel et ses valses.


Le 29/07/2003
Françoise MALETTRA
 

  • Rêve de valse
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Rêve de valse

    EMILE WALDTEUFEL (1837-1915)


    Valses (Soirée d'été, Les Fleurs, Myosotis, Madeleine, La plus belle, Valse de la poupée, Toujours ou jamais, Valse des patineurs, Roses et Marguerites)
    Domonique My (piano)
    (ACCORD 472 924-2, Distribution Universal, Livret en français et en allemand)


    Il fut le roi de la valse dans la France de la Belle Epoque, comme Johann Strauss dans la Vienne de François Joseph. Musicien des princes, favori de l'Impératrice Eugénie qui assurera sa fortune, maître des bals du casino de Biarritz et des réjouissance officielles de l'Elysée jusqu'en 1900, l'alsacien Emile Waldteufel fut tout aussi adulé par le bon peuple de la capitale qui s'enivrait de ses ritournelles à trois temps si bien tournées. De ses 300 valses, il reste quelques petits bijoux comme Myosotis, Madeleine, ou Roses et Marguerites, dédiés à de belles aristocrates, et surtout La Valse de la poupée, et La Valse des patineurs, qui feront le tour du monde et connaîtront un nombre incalculable d'arrangements. Dominique My, qui délaisse ici la direction d'orchestre et les âffres de la création contemporaine, le temps de ce très joli pas de côté, les a rassemblés dans un bouquet de charme aux couleurs de l'insouciance, de la frivolité, de la griserie, avec de temps en temps une pointe de nostalgie. Elle leur redonne une fraîcheur un peu moqueuse, follement séduisante, et en rien conventionnelle. De tempo langoureux en tourbillon fiévreux, son piano est généreux, il débusque des sonorités inattendues, s'offre quelques audaces au passage, s'amuse ou s'attendrit, se souvient de Rossini, de Chopin, d'Offenbach, et le rêve passe


     
    Françoise MALETTRA


     

  • Rêve de valse
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com