altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




SELECTION CD 27 février 2021

Désespérance hivernale



Leif Ove Andsnes et Ian Bostridge : le duo vedette d'EMI est en passe d'établir des critères d'interprétation inédits pour les Lieder de Schubert. En voici une nouvelle preuve, avec un Voyage d'Hiver pour le moins prenant et à nul autre pareil.


Le 13/10/2004
Gérard MANNONI
 

  • D√©sesp√©rance hivernale
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les derni√®res parutions pour l'ann√©e Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     D√©sesp√©rance hivernale

    Schubert : Winterreise
    Franz Schubert (1797-1828)
    Le Voyage d'hiver
    Ian Bostridge, ténor
    Leif Ove Andsnes, piano

    1 CD EMI 5 57790 2


    Ils font √©quipe depuis quelques ann√©es maintenant, notamment dans le r√©pertoire schubertien. Le t√©nor britannique Ian Bostridge et le pianiste scandinave Leif Ove Andsnes avaient donn√© la saison pass√©e ce Voyage d'hiver en concert au Th√©√Ętre des Champs-Elys√©es.

    On retrouve ici tout ce que leur interpr√©tation a d'exceptionnel et de passionnant. Elle ne ressemble en effet √† aucune autre, si ce n'est peut-√™tre √† celle de Jon Vickers, qui fut aussi tr√®s controvers√©e et qui avait la m√™me personnalit√© √† bien des √©gards. En effet, Bostridge est un √©corch√©-vif dont une certaine fragilit√© vocale accentue encore le c√īt√© tortur√©, instable, douloureux, qui convient si bien √† ce cycle de m√©lodies.

    Certes, il y eut avant lui de somptueux interpr√®tes, des barytons en g√©n√©ral, qui servirent ces pages avec des timbres plus chaleureux et plus amples. Mais cette douleur permanente qui hante le voyage de Schubert dans la nuit et le froid ¬Ė vers la mort ¬Ė trouve ici une expression presque spontan√©e. L'extr√™me sensibilit√© de l'interpr√®te, sa capacit√© √† entrer dans chaque √©pisode de cette saga du d√©sespoir, parfois √† la limite de l'expressionnisme, s'appuie sur la rigueur et la profondeur plus calme du pianiste.

    Ce qui pourrait être contradiction est en fait un rapport de force qui sert de moteur à ce voyage à la fois si intérieur et si réaliste. Rarement la désespérance du message schubertien aura été rendue avec autant de force naturelle, d'intelligence et de sincérité musicale.

     
    Gérard MANNONI


     

  • D√©sesp√©rance hivernale
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com