altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 08 mars 2021

Du premier au dernier romantisme



Avec ce superbe mais difficile programme qui va du premier au dernier romantisme, Jean-Marc Luisada s'affirme une nouvelle fois en chef de file d'une génération de pianistes français riche en talents. Un récital exceptionnel, tout comme le récital récemment donné au Théâtre des Champs-Élysées de Paris.


Le 26/10/2004
Gérard MANNONI
 

  • Du premier au dernier romantisme
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Du premier au dernier romantisme

    Jean-Marc Luisada : Sonates
    Chopin, Liszt, Scriabine
    Sonates
    Jean-Marc Luisada, piano

    CD RCA 82876 645612



    Rien n'est plus difficile que de captiver et de passionner avec des oeuvres cents fois entendues. Si la 9e sonate « Messe noire Â» de Scriabine n'est pas vraiment monnaie courante, la 3e sonate de Chopin et la Sonate de Liszt nous poursuivent partout et toujours. Alors, on les aborde avec circonspection quand un virtuose nous les propose
    une fois de plus, songe-t-on presque.

    Mais dès que sonnent les premières mesures de la si mineur de Chopin, on comprend que Luisada nous entraîne dans un monde comme lui seul sait les créer. Une grande précision et une vraie honnêteté d'analyse vont chez lui de pair avec une imagination de tous les instants et un refus absolu des idées reçues. Alors on le suit sans hésitation dans ce voyage au fil d'une oeuvres dont il nous fait aimer les grandeurs comme les faiblesses.

    Même jeu de mystère et de découverte avec la Sonate de Liszt dont les contrastes sont ici plus utilisés pour soutenir une dynamique générale et puissante que pour souligner la traditionnelle opposition du religieux et du passionnel. Avec Luisada, la méditation, même lisztienne, est toujours un peu païenne.

    Œuvre du bout du romantisme ou du début des temps modernes, la Messe noire de Scriabine, périlleuse à jouer, est une sorte de rêve à la Edgard Poe, dix minutes de cauchemar-délice. Et pour finir, ou pour compléter tout simplement, une lecture simple, directe, émotionnelle sans larmes, de l'Etude Tristesse de Chopin.

    Rien à jeter dans ce programme qui mérite un vrai Coup de coeur Altamusica.

     
    Gérard MANNONI


     

  • Du premier au dernier romantisme
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com