altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 27 février 2021

Indifférente Stephanie Blythe



Un beau programme de récital CD pour celle qui aurait pu assurer la relève des grands mezzos britanniques ou américains, mais il reste du chemin à faire à Stephanie Blythe pour s'imposer dans un tel répertoire où la concurrence est pour le moins rude en personnalités nettement plus affirmées.


Le 24/11/2004
GĂ©rard MANNONI
 

  • IndiffĂ©rente Stephanie Blythe
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'annĂ©e Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     IndiffĂ©rente Stephanie Blythe



    Brahms, Wagner, Mahler
    Stephanie Blythe, mezzo-soprano
    Ensemble A sei Voci
    Ensemble Orchestral de Paris
    direction : John Nelson

    1 CD Virgin Classics 5 45702 2 3


    On l'a sans doute trop vite annoncĂ©e comme la nouvelle Marilyn Horne ou, pourquoi pas, la nouvelle Kathleen Ferrier. C'est une manie que de vouloir sans cesse dĂ©couvrir une « nouvelle Â» quelque chose. Combien n'y a-t-il pas eu de « nouvelle Callas Â» ou, justement de « nouvelle Ferrier Â», alors que le propre de ces monstres sacrĂ©s est justement d'ĂŞtre absolument uniques ?

    Stephanie Blythe n'a pas une vilaine voix du tout, et dispense un art du chant plutôt raffiné. Ce qu'elle fait est musical, sans ce que l'on pourrait appeler des fautes de style. Sur la photo du livret du CD, elle a effectivement quelque chose de la Horne et elle s'est illustrée tout comme elle dans le répertoire baroque. Là s'arrête tout comparaison.

    Le principal problème est le manque d'intérêt dramatique des interprétations ici proposées. Les notes sont là, mais l'impact émotionnel est absent, le timbre n'accroche pas l'attention, et le tout manque d'intensité, d'âme, d'engagement, de personnalité. Des pages comme la Rhapsodie pour contralto, choeur d'homme et orchestre de Brahms ou les Wesendonck Lieder en pâtissent terriblement, d'autant que les comparaisons au disque ne manquent pas. D'où la fadeur générale de ce disque.

    Un détail enfin : est-ce que vraiment Virgin n'a plus les moyens d'inclure la moindre biographie des interprètes dans ses nouvelles publications ?

     
    GĂ©rard MANNONI


     

  • IndiffĂ©rente Stephanie Blythe
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com