altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 22 octobre 2019

Premier examen haut la main



Un premier disque est un moment délicat pour un jeune ensemble, particulièrement dans une musique ancienne où les naissances sont nombreuses : avec cet enregistrement d'extraits du Livre II des Symphoniæ sacræ de Schütz chez K617, La Chapelle Rhénane de Benoît Haller passe ce premier examen haut la main.


Le 25/11/2004
Yutha TEP
 

  • Premier examen haut la main
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Premier examen haut la main

    Symphoniæ Sacræ de Schütz



    Heinrich Schütz (1585-1672)
    Symphoniæ Sacræ
    Extraits du Livre II (1647)

    La Chapelle Rhénane
    Benoît Haller, direction

    1 CD K617 – K617163


    Il convient tout d'abord de saluer le choix musical : à une heure où une effervescence aussi large que bienvenue semble mettre le premier baroque sous le feu des projecteurs, le génie de Monteverdi tend à reléguer ses contemporains dans son ombre intimidante (la bataille se joue, il est vrai, sur les scènes d'opéra). De manière fort injuste toutefois, en particulier pour des figures aussi fascinantes que Luigi Rossi et surtout l'allemand Heinrich Schütz : il est en conséquence fort heureux d'entendre des musiciens tels que Françoise Lasserre ou ici La Chapelle Rhénane, en France, promouvoir l'oeuvre du grand Sagittarius.

    Certes, les Symphoniæ sacræ, dont l'ensemble a sélectionné ici quelques extraits puisés dans le deuxième livre, regardent encore largement vers l'Italie : il est amusant d'entendre soudainement surgir, dans le Es steht Gott auf SWV 356 ouvrant cet enregistrement, la fameuse chaconne utilisée par Benedetto Ferrari dans son Amanti, io vi so dire, lequel Amanti sert de première plage tant à l'enregistrement de Philippe Jaroussky chez Ambroisie
    et celui tout récent d'Anne Sofie von Otter chez DGG-Archiv (Music for a while). Sans compter les compositions de Maurizio Cazatti et Antonio Bertali superbement mises en valeur par Christina Pluhar et son ensemble L'Arpeggiata dans leur disque All'improvviso chez Alpha. Qui a dit que notre époque était obsessionnelle ?

    En tout état de cause, La Chapelle Rhénane fait ici une démonstration époustouflante d'énergie radieuse, de par la grâce de voix superbement disciplinées (mention spéciale pour le soprano agile et sensible d'Andrea Lauren Brown), mais aussi d'un instrumentarium remarquable. Si l'on a entendu des violons plus charnus, rien à redire en revanche sur les cornets de Judith Pacquier et d'Eva Godard. La basse continue est tout simplement superbe (le violoncelle d'Emilia Gliozzi ou l'orgue éloquent de Sébastien Wonner), imprimant une motricité tour à tour jubilatoire ou haletant. Tous ses musiciens sont parfaitement rompus à ce répertoire, et il suffit d'écouter les diminutions des uns et des autres dans l'introduction du Von Gott will ich nicht lassen SWV 366 pour s'en convaincre.

    Le grand ordonnateur lui-même, Benoît Haller (oui : c'est le frère de Salomé), fait valoir un ténor qu'on aimerait entendre un peu plus souvent – son timbre et son art ne sont pas sans rappeler, avec un surcroît de sérénité et de chair, un Wilfried Jochens, pilier du Cantus Cölln de Konrad Junghänel. Ce n'est pas une offense de dire que l'on retrouve ici la fraîcheur et l'éclat des réalisations de René Jacobs chez Harmonia Mundi, maintenant anciennes mais toujours inégalables – cette fameuse époque où se faisaient connaître des chanteurs tout justes sortis de la Schola Cantorum Basiliensis, et qui avaient pour nom Maria Cristina Kiehr ou Andreas Scholl
    .

    Bref, un enregistrement à écouter d'urgence. Remercions Alain Pacquier d'avoir une nouvelle fois su découvrir de si belles perles.

     
    Yutha TEP


     

  • Premier examen haut la main
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com