altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 19 octobre 2018

La pure beauté vocale



Quelque temps avant la disparition de la soprano catalane, EMI proposait la réédition d'une véritable merveille au sein de la collection Great Recordings of the Century : l'album The Maiden and the Nightingale, Songs of Spain, de Victoria de Los Angeles, célébrant la musique espagnole dans des enregistrements des années 1960 et 1970.


Le 19/01/2005
Gérard MANNONI
 

  • La pure beauté vocale
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     La pure beauté vocale

    The Maiden & the Nightingale
    Songs of Spain



    Granados, Rodrigo, Montsalvage, Mompou, Espla, Toddra
    Victoria de Los Angeles, soprano
    direction : Rafael Frübeck de Burgos, Antoni Ros-Marbà, Garcia Navarro

    1 CD EMI GROC 5 62904 2


    On ne dira jamais assez combien de telles publications sont importantes. Elles doivent permettre à toute une génération qui n'a pas eu la chance d'entendre en directe ces voix irremplaçables de prendre la juste mesure de ce qu'on propose aujourd'hui.

    Il est trop facile de traiter de passéistes ceux qui se réfèrent sans cesse à ces mythiques années 1950 et 60 où triomphaient en même temps Callas, Tebaldi, Schwarzkopf, Ludwig, Varnay, Nilsson, Crespin, Vichnevskaïa, Della Casa, Seefried, Price et quelques autres, dont Victoria de Los Angeles.

    Un peu comme Ludwig, Los Angeles a tout chanté : Manon Carmen, Faust, Verdi, Puccini, Wagner, la mélodie française, allemande et naturellement le répertoire espagnol. C'est ce dernier qui est au programme de cette réédition. La voix a toute sa fraîcheur ? excepté peut-être sur l'ultime plage, bande son de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 ? et cette franchise d'émission d'où toute sophistication est absente.

    Le timbre est fruité, charnu, clair, un plaisir permanent pour l'oreille, et la projection reste en permanence sous contrôle, donnant, comme chez toutes ces grandes dames de l'époque, l'impression qu'il reste toujours du souffle, du son, de la puissance, en réserve.

    Un magnifique voyage coloré et chaleureux avec l'une des plus belles voix du XXe siècle.

     
    Gérard MANNONI


     

  • La pure beauté vocale
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com