altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 08 mars 2021

Chostakovitch pour tous



Après le succès phénoménal du coffret Mozart, Brilliant Classics s'est lancé dans une édition Chostakovitch regroupant les oeuvres instrumentales incontournables ; assurément une somme intéressante pour les néophytes comme pour les chostakoviens plus avertis, malgré de grandes disparités entre des enregistrements exceptionnels et d'autres frisant la banalité.


Le 11/01/2007
Benjamin GRENARD
 

  • Chostakovitch pour tous
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'annĂ©e Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Chostakovitch pour tous



    Édition Chostakovitch Brilliant Classics

    Dimitri Chostakovitch (1906-1975)
    Symphonies
    Concertos
    Suites
    Quatuors Ă  cordes
    Musique de chambre

    CD 1 Ă  11
    Symphonies
    WDR Sinfonieorchester
    direction : Rudolf Barshai

    CD 12 et 13
    Symphonies de chambre
    Orchestra Sinfonica di Milano Giuseppe Verdi
    direction : Rudolf Barshai

    CD 14
    Suites de jazz n° 1 et 2
    Ouverture sur des thèmes russes et kirghiz op. 115
    Novorossisjk Chimes
    Ouverture festive op. 96

    CD 15
    Suites de ballets
    Le boulon, op. 27a
    Le courant limpide, op. 39a
    L'âge d'or, op. 22a

    CD 16
    Musique de film
    Hamlet
    Gadfly, op. 97a.
    National Symphony Orchestra of Ukraine
    direction : Theodor Kuchar

    CD 17
    Concertos pour piano
    Cristina Ortiz, piano
    Bournemouth Symphony Orchestra
    direction : Paavo Berglund

    CD 18
    Concertos pour violon
    David Oistrakh, violon
    Leningrad Philharmonic Orchestra
    direction : Evgeni Mravinski
    Moscow Philharmonic Orchestra
    direction : Gennadi Rojdestvenski

    CD 19
    Concertos pour violoncelle
    Alexander Ivashkin, violoncelle
    Moscow Symphony Orchestra
    direction : Valeri Polianski

    CD 20 Ă  22
    Musique de chambre
    Quintette avec piano op. 57
    Trio avec piano n° 2 op. 67
    Sonata pour violon et piano op. 134
    Sonata pour alto et piano op. 147
    Sonate pour violoncelle op. 40
    Sonates pour piano n° 1 op. 12 et n° 2 op. 61
    Artistes divers

    CD 23 Ă  27
    Quatuors Ă  cordes
    Rubio Quartett

    DVD
    Interviews exclusives avec Rudolf Barshai et Bernd Feuchtner.

    27CDs et 1 DVD Brilliant classics BRIL8128

    Notice détaillée sur le site d'Abeille musique.


    Commençons par le meilleur et le plus incontestable : Brilliant classics a repris dans ce coffret son excellente intégrale des symphonies par Rudolf Barshai, lecture scrupuleuse et authentique servie par un orchestre irréprochable, aux timbres parfaitement achevés et colorés ; un maillon indispensable de toute discographie qui se respecte aux côtés des légendaires Kondrachine et Haitink. Si on trouvera mieux ailleurs dans le détail, notamment pour la 10e symphonie, Barshai livre sans doute les meilleures 9e et 13e qui soient, une excellente 14e – quoique en dessous de la terrifiante urgence de la création que Barshai avait lui-même dirigée (Russian Disc, à rééditer d'urgence), et d'exceptionnelles 4e, 5e et 8e symphonies.

    Outre le créateur de la 14e symphonie, Barshai a également transcrit de nombreux quatuors à cordes, avec la bénédiction du compositeur. Qualifiées de symphonies de chambre, il s'agit de versions pour orchestre à cordes fort bien réalisées des 1er, 3e, 4e, 8e et 10e quatuors. On ne cachera pas que l'Orchestre Symphonique de Milan est quelquefois un peu juste – pour ne pas dire faux –, que le fait d'employer une masse sonore plus importante fait quelque peu perdre d'acuité à l'ensemble, et que le tout mériterait une finition plus achevée, mais Barshai respecte parfaitement l'esprit.

    La belle découverte des musiques de films par Theodore Kuchar

    Plus fondamentaux apparaissent les suites, les ballets et surtout les extraits de musiques de films par l'Orchestre symphonique national d'Ukraine sous la férule de Theodore Kuchar. Si la suite du Taon apparaît d'un curieux néoclassicisme, Hamlet est un ouvrage à redécouvrir absolument, d'une grande puissance dramatique, sans concession aucune pour la facilité, qui fait simplement montre d'une accessibilité encore plus prégnante que le Chostakovitch habituel. Kuchar charpente l'ensemble de cuivres costauds et souples, travaillant sur les contrastes de masse et de dynamique.

    Arrive alors le volume le plus inégal du coffret avec les concertos. Exceptionnels d'abord, les deux enregistrements de David Oistrakh, en particulier dans le 2e concerto pour violon – difficile à se procurer ailleurs –, accompagné ici par Rozhdestvenski, se situent parmi les plus grandes réussites du coffret. Mise en place admirable, intensité du vécu, ces enregistrements réalisés du vivant de Chostakovitch, avec Mravinski à la baguette pour le 1er concerto, constituent un témoignage brûlant et des plus précieux. En revanche, les versions des concertos pour violoncelle et pour piano ne se situent guère au-delà de l'anecdote.

    Des quatuors très faibles

    Avec le volume consacré à la musique de chambre, on dérive désormais très loin des terres chostakoviennes. Contaminé par une langueur et une routine désenchantées, le 2e trio avec piano ennuie irrémédiablement. Mais le gros point faible du dernier volume reste l'intégrale des quatuors à cordes par le Rubio Quartett, complètement hors style, où toute aspérité est gommée au profit d'une texture allégée, presque mendelssohnienne.

    Un véritable hors-sujet, qui plus est de technique loin de l'irréprochable, et qui se révèle en tout les cas impropre à rendre la mesure de ces authentiques chefs-d'oeuvre. Les Rubio ne font tout simplement pas le poids face aux Borodine, Beethoven, Danel et autres Fitzwilliam, ni même face aux interprétations de seconde zone.

    Pour conclure, un très bon coffret d'initiation, qui dispose d'atouts indéniables comme de manques cruciaux. En somme, de tout et pour tous ! Mais ajoutons que Brilliant a intelligemment adjoint un DVD documentaire, dans lequel chacun trouvera son compte dans une double interview de Rudolf Barshai et du musicologue Bernd Feuchtner, et que l'ensemble coûte à peine plus cher que la seule intégrale Brilliant des symphonies par Barshai vendue séparément.

     
    Benjamin GRENARD


     

  • Chostakovitch pour tous
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com