altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




SELECTION CD 20 octobre 2019

Une aventure romantique



Les enregistrements en direct ont du bon lorsqu'ils parviennent vraiment à capter le climat particulier d'un concert. Celui-ci réunit le Philharmoniquede Berlin avec James Levine et le pianiste Arcadi Volodos pour un unique concerto de Rachmaninov. Unique dans tous les sens du terme.



Le 27/09/2000
Gérard MANNONI
 

  • Concerto pour piano n¬į 3 de Sergei Rachmaninov
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les derni√®res parutions pour l'ann√©e Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

    Concerto pour piano n¬į 3 de Sergei Rachmaninov
    Concerto pour piano n¬į3 de Sergei Rachmaninov
    Pièces pour piano
    Arcadi Volodos, piano, Orchestre Philharmonique de Berlin dir. James Levine
    1 cd Sony SK 64384


    Est-ce la sonorit√© de la c√©l√®bre salle berlinoise de la Philharmonie ? Est-ce l'alliance particuli√®rement r√©ussie du pianiste et de l'orchestre qui semblent vivre √† corps perdu la m√™me aventure romantique avec le m√™me engagement passionnel ? Toujours est-il que le Troisi√®me Concerto pour piano de Rachmaninov b√©n√©ficie d'une interpr√©tation √† la fois √©clatante et profonde, d√©bordante de couleur et de g√©n√©rosit√©. On sait les critiques souvent adress√©es √† la musique du compositeur √† qui l'on reproche ses √©panchements trop lyriques et parfois une certaine facilit√© d'√©criture. Sous les doigts d'un pianiste comme Volodos et avec un orchestre pareil, toute restriction dispara√ģt et l'on est emport√© par ces flots de musique aux sonorit√©s si riches. Volodos a de la force, mais pas de duret√©, de l'√©lan, mais pas de pr√©cipitation. Son rapport √† l'instrument est celui d'un √©change sans restrictions et ses doigts savent aller chercher au fond du clavier les mille couleurs et les mille nuances n√©cessaires √† l'oeuvre. C'est une grande nature, confirm√©e dans les pi√®ces pour piano enregistr√©es en studio et qui compl√®tent le disque. Dans le Concerto, James Levine se prend lui aussi au jeu propos√© par le soliste et joue √† fond la carte du romantisme d√©ferlant, mais lui non plus sans vulgarit√© ni sentimentalisme. En effet, l'un et l'autre conservent une grande rigueur qui ajoute √† la s√©duction. Elle constitue un gage de la sinc√©rit√© indispensable √† pareil r√©pertoire.

     
    Gérard MANNONI


     

  • Concerto pour piano n¬į 3 de Sergei Rachmaninov
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com