altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 24 novembre 2017

Calendrier de l'Avent 2015



2015 restera l'année où la mise en coffrets du fond de catalogue des maisons de disques s'est généralisée, une manière de relancer un peu l’activité d’un secteur en crise. Altamusica vous propose sous forme d'un calendrier de l'Avent sa sélection de coffrets thématiques parus cette année, mais aussi de captations vidéo de nombreux concerts et représentations lyriques.
Aujourd’hui, Intégrale Richter Universal



Le 01/12/2015
Yannick MILLON
 

  • 1er déc. : Così fan tutte à Salzbourg
  • 2 déc. : Don Giovanni à Salzbourg
  • 3 déc. : Les Originals ont vingt ans
  • 4 déc. : In Memoriam Claudio Abbado
  • 5 déc. : Andris Nelsons à Lucerne
  • 6 déc. : Les Symphonies de Mozart par Hogwood
  • 7 déc. : Chailly dirige la Neuvième de Mahler
  • 8 déc. : Sibelius historique
  • 9 déc. : Sibelius moderne
  • 10 déc. : Le Chevalier à la rose à Salzbourg
  • 11 déc. : L'arc-en-ciel Richard Strauss
  • 12 déc. : Les 90 ans de Pierre Boulez
  • 13 déc. : Les 75 ans de Stephen Kovacevich
  • 14 déc. : Mozart on tour
  • 15 déc. : Les 80 ans du National
  • 16 déc. : Claude à l'Opéra de Lyon
  • 17 déc. : Fierrabras à Salzbourg
  • 18 déc. : Mercury volume 3
  • 19 déc. : Beethoven par le Quatuor Belcea
  • 20 déc. : Ferenc Fricsay, volume 2
  • 21 déc. : Paul Dukas et le prix de Rome
  • 22 déc. : Markevitch - ICON
  • 23 déc. : Intégrale Stravinski DG
  • 24 déc. : Intégrale Richter Universal
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     1er déc. :
    Così fan tutte à Salzbourg

    Mozart dans son jardin



    Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
    Così fan tutte
    Malin Hartelius (Fiordiligi)
    Marie-Claude Chappuis (Dorabella)
    Martin Mitterrutzner (Ferrando)
    Luca Pisaroni (Giuglielmo)
    Martina Janková (Despina)
    Gerald Finley (Don Alfonso)
    Konzertvereinigung Wiener Staatsopernchor
    Wiener Philharmoniker
    direction : Christoph Eschenbach
    mise en scène : Sven-Eric Bechtolf
    décors : Rolf Glittenberg
    costumes : Marianne Glittenberg
    éclairages : Jürgen Hoffmann
    captation : Tiziano Mancini
    Enregistrement : Haus für Mozart, Salzbourg, août 2013
    1 Blu-ray Disc (ou DVD) EuroArts Unitel Classica 2072744




    Après la demeure bergmanienne des Noces, la sombre forêt de Don Giovanni et l’appartement design de Così dans la passionnante trilogie Da Ponte de Claus Guth à Salzbourg, il nous a fallu quelques instants pour ne pas nous croire replongés vingt-cinq ans en arrière devant le jardin d’intérieur, façon serre végétale, sur lequel s’ouvre le rideau du nouveau Così en costumes historiques du festival, confié à Sven-Eric Bechtolf, partenaire de longue date d’Alexander Pereira, notamment à Zurich, déjà pour une trilogie Da Ponte.

    C’est que Salzbourg, comme la majorité des institutions lyriques de l’ère germanophone, avait fini par nous faire oublier que l’on peut très bien insuffler de la vie théâtrale à une mise en scène traditionnelle pourvu qu’on sache diriger les acteurs et ne pas laisser en friche la dramaturgie si vivante de Mozart.

    Passé donc l’effet de surprise, on serait bien en peine d’émettre des réserves face à ce spectacle d’une lisibilité parfaite ne donnant à aucun moment l’impression d’un art poussiéreux ou démodé. La serre de Bechtolf servira de terrain d’expérimentation à un Don Alfonso herboriste qui y prélèvera de quoi concocter ses élixirs, et le paiera cher quand, au dénouement, il s’empoisonnera par erreur avec sa propre mixture.

    L’acte II, aux teintes bleutées nocturnes, se déroule d’ailleurs de l’autre côté du jardin, à l’intérieur d’une rotonde propice aux jeux sentimentaux dangereux, où très vite, c’est Guglielmo qui vivra le plus mal de voir sa promise dans les bras d’un autre. Une pléthore de détails savoureux viennent pimenter l’action, comme cette Dorabella passant la fin de l’opéra à s’évanouir à tour de bras, reprenant cette manie à Fiordiligi, beaucoup plus longue à se laisser convaincre par son Albanais mais probablement définitivement amoureuse de Ferrando in fine.

    La surprise de taille de ce Blu-ray reste pour nous la présence que les micros donnent à la direction de Christoph Eschenbach, molle et étriquée, souvent trop épaisse en direct, trouvant ici par on ne sait quel miracle l’énergie vitale qui lui faisait défaut en salle. Si son geste se laisse souvent oublier, laissant chanter les divins Wiener dans leur arbre généalogique, et s’il confère aux passages rapides une réelle tension, le demi-caractère le surprend parfois en sinistre état – l’accompagnement du premier air de Despina, littéralement ahané.

    Quant à la distribution, sans le prestige typique du Salzbourg des grandes années, elle est tout à fait cohérente et soudée. Toujours aussi bon comédien, le Guglielmo de Luca Pisaroni a tout pour lui : faconde innée, italien de rêve, présence vocale taillée à merveille pour Mozart, face au Ferrando sexy de Martin Mitterrutzner, beaucoup plus convaincant dans la pleine voix que dans une mezza voce assez quelconque.

    Les sorelle se partagent entre l’ardeur de la Dorabella parfois poussée et droite d’une Marie-Claude Chappuis pleine de ressources expressives, et le chant extrêmement raffiné de la Fiordiligi de Malin Hartelius, musique faite femme, dans ce rôle d’amoureuse digne troublée bien plus qu’il n’y paraît, émission soignée, vibrato fiévreux plein de vie théâtrale.

    Même succès chez les intrigants, entre le Don Alfonso philosophe, superbement chantant et aristo jusqu’au bout de la perruque de Gerald Finley et la Despina fine mouche, aux teintes diaprées, au médium délicieusement coloré et à l’aigu mutin d’une Martina Janková qui a fini par troquer son petit grelot si typique contre un vibrato plus standard. Un très bon Così traditionnel au final, avec partition intégralissime.

     
    Yannick MILLON


     

  • 1er déc. : Così fan tutte à Salzbourg
  • 2 déc. : Don Giovanni à Salzbourg
  • 3 déc. : Les Originals ont vingt ans
  • 4 déc. : In Memoriam Claudio Abbado
  • 5 déc. : Andris Nelsons à Lucerne
  • 6 déc. : Les Symphonies de Mozart par Hogwood
  • 7 déc. : Chailly dirige la Neuvième de Mahler
  • 8 déc. : Sibelius historique
  • 9 déc. : Sibelius moderne
  • 10 déc. : Le Chevalier à la rose à Salzbourg
  • 11 déc. : L'arc-en-ciel Richard Strauss
  • 12 déc. : Les 90 ans de Pierre Boulez
  • 13 déc. : Les 75 ans de Stephen Kovacevich
  • 14 déc. : Mozart on tour
  • 15 déc. : Les 80 ans du National
  • 16 déc. : Claude à l'Opéra de Lyon
  • 17 déc. : Fierrabras à Salzbourg
  • 18 déc. : Mercury volume 3
  • 19 déc. : Beethoven par le Quatuor Belcea
  • 20 déc. : Ferenc Fricsay, volume 2
  • 21 déc. : Paul Dukas et le prix de Rome
  • 22 déc. : Markevitch - ICON
  • 23 déc. : Intégrale Stravinski DG
  • 24 déc. : Intégrale Richter Universal
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com