altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 15 octobre 2019

Métaphysique du piano



La virtuosité technique du piano lisztien est légendaire. Mais pour s'en faire le chantre, il faut également maîtriser une autre virtuosité, rhétorique cette fois, pour être en mesure d'en rendre les atmosphères si variées. Hüseyin Sermet est notre homme.


Le 26/01/2001
Olivier BERNAGER
 

  • Métaphysique du piano
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Métaphysique du piano

    Franz Liszt : Sonate en si mineur & autres pièces pour piano.
    Sonate en si mineur - Romance oubliée - Wiegenlied - Abschied - Lugubres gondoles 1 & 2 - Nuages gris - En rêve - Trauervorspiel 1 - Trauermarsch 1.
    Hüseyin Sermet, piano (Kawai concert piano EX)
    Naïve V 4873


    La langue de Liszt si diverse, si déconcertante a trouvé en cet artiste d'origine turque un interprète d'exception. La redoutable Sonate en si mineur sonne sous ses doigts comme une aventure héroïque qu'il nous conte avec toute l'éloquence d'un jeu puissant et clair. Par l'intelligence de sa conception d'ensemble et l'équilibre qu'il sait mettre entre les phrases contrastées de la rhétorique lisztienne, il parvient à faire pénétrer ses auditeurs dans un monde intérieur brassé d'insondables mélancolies, de foucades, de coups de vents. Son jeu possède une poésie grandiose et mystérieuse. On ressent tour à tour la pulsation des vers de Saint John Perse, le souffle épique de Victor Hugo, l'étonnement de Valéry.
    Les pièces de courte durées qui suivent la Sonate en si mineur montrent l'étonnante capacité de Liszt à inventer des mondes qui le libèrent de l'univers romantique. Combien il est encore aujourd'hui fascinant de considérer la direction qu'aurait pu prendre la musique si elle avait suivi la voie montrée par l'ascèse de ces pièces, plutôt que celle de la surcharge incarnée par les successeurs de Wagner. Chacune d'elles est comme une planète, avec son atmosphère particulière, ses couleurs inconnues ailleurs, son mystère, son silence. Personne plus que Liszt n'a su hisser l'art de mettre des points d'interrogation au sortir des phrases. Tout l'art de d'Hüseyin Sermet est de ne jamais suggérer de réponse. Un piano métaphysique.


     
    Olivier BERNAGER


     

  • Métaphysique du piano
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com