altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




SELECTION CD 11 aoŻt 2020

Bach au jardin Zen



Comment rendre la puissance de Bach organiste avec un seul piano ? Ce défi extraordinaire proposé par le compositeur Ferruccio Busoni, peu de pianistes sont capables de le relever. Kun Woo Paik est de ceux-là.



Le 22/03/2001
Olivier BERNAGER
 

  • Bach/Busoni
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les derni√®res parutions pour l'ann√©e Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Bach/Busoni

    ¬Ćuvres de Jean-S√©bastien Bach transcrites par Ferruccio Busoni
    Bach / Busoni
    ¬Ćuvres de Jean-S√©bastien Bach transcrites par Ferruccio Busoni

    Kun-Woo Paik, piano
    Toccata en ut majeur pour orgue BWV 564
    Divers Chorals et Préludes et fugues pour orgue (BWV 667, 645, 659, 734, 639, 665, 615, 617, 637, 705)
    Chaconne de la partita n¬į2 pour violon, BWV 1004
    Decca 467 358


    Kun Woo Paik est un pianiste admirable. Son int√©grale Ravel sortie en 1991 chez Dante a montr√© sa capacit√© d'introspection pour une oeuvre qu'on tire trop souvent vers le pur h√©donisme sonore. Ses Concertos de Rachmaninov publi√©s chez BMG en 1998 ont √©vit√© le cliquant hollywoodien sans pour autant refuser leur emphase. D'une virtuosit√© transcendante et sans esbroufe, ce ma√ģtre d'origine cor√©enne install√© √† Paris entrouvre la porte de son jardin secret avec un disque consacr√© aux fameuses transcriptions de Bach √©crites par Busoni.

    D'un caract√®re m√©ditatif, Kun-Woo Paik sait trouver le chemin de la s√©r√©nit√© dans les chorals Wachet aufn ruft uns die Stimme BWV 645, Ich ruf' zu dir, Herr Jesu Christ BWV 639, ou Jesus Christus, unser Heiland BWV 665. Mais s√©r√©nit√© n'est pas soumission et demi-voix : son interpr√©tation est dynamique. Ainsi, ses nuances dans le registre pianissimo, rendent cette musique contemplative encore plus chuchot√©e, plus myst√©rieuse, presque plus inqui√©tante. Comme un ma√ģtre zen, il ratisse le jardin de Bach en longues lignes sinueuses aux limites du silence, il ma√ģtrise chaque acc√©l√©ration, chaque r√©sonance, chaque souffle de vie.

    Mais ce disque recèle aussi l'immense Toccata en ut majeur BWV 564 qui forme avec la Toccata dorienne et la Toccata en ré mineur les trois clés de l'oeuvre d'orgue de Bach. On sent ici que Kun-Woo Paik aime l'orgue, qu'il l'a beaucoup écouté et qu'il cherche à dominer cette puissance absente qu'est la sonorité de l'église, par les moyens du piano. Il procède donc par plans sonores : il registre, il tire les jeux. Clairement, assurément, franchement. Et puis il y a cette virtuosité puissante, massive, qui fait penser à Emil Guilels en plus intelligent.

    Les transcriptions de Busoni sont des oeuvres √† part enti√®re de Busoni : elles refl√®tent l'esprit de Bach sans √™tre du Bach. C'est le g√©nie de ce pianiste compositeur d'avoir √©lev√© le piano jusqu'aux hauteurs m√©taphysiques de l'orgue. L'interpr√©tation de ces transcriptions met forc√©ment l'artiste face √† un dilemme : jusqu'o√Ļ doit-il se souvenir de Bach ? Beaucoup de pianistes les jouent, souvent en bis, mais peu sont capables d'offrir une r√©ponse musicalement et intellectuellement satisfaisante. Kun-Woo Paik les domine.

     

     

  • Bach/Busoni
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com