altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 19 novembre 2017

Rachmaninov, l'intimiste



Rachmaninov est-il le compositeur de la démesure un peu superficielle ? La question n'est pas neuve, surtout dans ses concertos pour piano. Nikolai Lugansky nous apporte sa réponse très attendue, et éminemment personnelle.


Le 04/04/2003
Gérard MANNONI
 

  • Rachmaninov, l'intimiste
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     Rachmaninov, l'intimiste

    Rachmaninov : concertos pour piano n°& 1 3
    Nikolaï Lugansky, piano
    City of Birmingham Symphony Orchestra
    Sakari Oramo, direction

    1 CD Warner Classics 0927 47941-2


    On le savait déjà : Nikolaï Lugansky est totalement chez lui dans ce répertoire. Des deux concertos de ce disque, le numéro 3 est le plus connu du grand public. Leur climat à tous deux est pourtant celui d'un romantisme identique, généreux, qui présente de nombreux pièges à l'interprète. Lugansky les évite tous, pour bâtir une interprétation qui séduit autant par sa simplicité que par sa personnalité. Là où d'autres se laisseraient aller à trop de lyrisme complaisant, il sait montrer que l'intérêt de la phrase n'est pas dans ses excès expressifs, mais dans un dessin parfaitement pur si on veut bien le restituer comme tel. L'opulente écriture pianistique de Rachmaninov prend alors une toute autre dimension et nous touche de manière encore plus intime. C'est une lecture à la fois sobre et colorée, d'une grande intelligence musicale, mais qui ne sent jamais la contrainte ni même la retenue. On pense aux voies ouvertes en ce domaine par Jean-Philippe Collard dont l'interprétation discographique des Etudes Tableaux avaient à l'époque fait figure de révélation. L'Orchestre de Birmingham est parfait dans son rôle de partenaire sous la baguette de Sakari Oramo. A propos, ce chef est-il déjà si connu internationalement pour que la Warner n'ait pas jugé bon d'ajouter la moindre notice biographique le concernant ? Il n'y a pas de petites économies, mais quand même, deux ou trois lignes


     
    Gérard MANNONI


     

  • Rachmaninov, l'intimiste
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com