altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 24 juillet 2019

Cadeaux de Noël 2018



Pendant les trois semaines de l'Avent et jusqu'au réveillon, Altamusica vous propose une sélection d'une dizaine de DVD-Blu-ray ou coffrets CD puisée dans les parutions Warner, Naxos et BelAir Classiques de l'année 2018, qui feraient pour vos proches de beaux cadeaux pour les fêtes de fin d'année. Joyeux Noël !


Aujourd’hui, Intégrale Debussy Warner



Le 01/12/2018
Yannick MILLON
 

  • Wozzeck Ă  l'OpĂ©ra d'Amsterdam
  • Leonard Bernstein Ă  Paris
  • Mort Ă  Venise au Teatro Real
  • Anthologie Schubert Schnabel
  • IntĂ©grale Warner Charles Munch
  • Le Coq d'or Ă  la Monnaie
  • IntĂ©grale Celibidache Warner
  • Billy Budd au Teatro Real
  • IntĂ©grale Keilberth Telefunken
  • IntĂ©grale Debussy Warner
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'annĂ©e Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     IntĂ©grale Debussy Warner

    Debussy intégralissime



    Claude Debussy
    The Complete Works
    Coffret de 33 CD Warner Classics 0190295736750




    Le plus beau cadeau de ce Noël 2018 est à notre sens l’intégrale Debussy concoctée avec tous les soins possibles par Warner Classics, qui célèbre ainsi à la hauteur de son génie le plus grand de tous les musiciens français. Une telle entreprise est pourtant toujours une gageure, y compris quand on dispose, comme l’éditeur, de tout le fonds EMI et Erato, très riche en matière. À quoi tient donc la réussite de cette intégrale ?

    En premier lieu à l’exhaustivité debussyste la plus large à ce jour, et tant que la partition orchestrale de l’Intermezzo de 1882 ne refera pas surface, quand bien même la version pianistique proposée ici en donne un excellent aperçu. On découvre donc au fil des disques les premiers enregistrements d’inédits comme la Chanson des brises pour chœur de femmes et piano à 4 mains, la première version, fort différente, des numéros impairs des Trois chansons de Charles d’Orléans, la courte comédie lyrique Diane au bois, ou encore les premières minutes de l’opéra La Chute de la maison Usher dans l’état où Debussy l’a laissé, avec piano.

    Mieux encore, ont été intégrées les transcriptions d’œuvres de compositeurs romantiques réalisées par le jeune Debussy, entre autres lors de ses étés auprès de Nadejda von Meck (trois danses du Lac des cygnes), mais aussi de pièces de Debussy par lui-même ou André Caplet, ou encore des orchestrations debussystes de pièces pour piano comme deux Gymnopédies de Satie. Bref, la somme la plus complète à ce jour tant sur l’œuvre de Claude de France que sur ses arrangements, et confiée au gratin des interprètes français du moment.

    Sans rentrer dans le détail, on saluera aussi dans les partitions bien connues une sélection au plus près de leur diversité, à l’image des pièces pour piano où les grands cycles ne sont pas confiés à un seul exécutant : Préludes et Estampes avec Egorov ; Images et Études avec Aimard ; Pour le piano, Children’s Corner et L’Isle joyeuse avec Samson François ; Boîte à joujoux, Épigraphes antiques et Berceuse héroïque avec Ciccolini. Idem pour le répertoire symphonique, partagé pour l’essentiel entre Giulini (La Mer, Nocturnes), Rattle (Images), Martinon (Faune, Boîte à joujoux, Children’s Corner), Conlon (Khamma) et Cluytens (Jeux).

    Pour les ouvrages scéniques, si le Rodrigue et Chimène de Nagano s’est imposé avec la même évidence que le Martyre de saint Sébastien le plus complet à ce jour (celui longtemps introuvable de Cluytens avec les immenses diseurs de la Comédie française), le choix de Pelléas n’a pas dû être simple, et l’on aime finalement assez la version « médiane », encore française d’esprit sinon toujours de couleur, et bien déclamée, d’Armin Jordan. La mythique gravure Désormière est intelligemment proposée dans un coffret annexe dévolu aux Premiers Interprètes de Debussy, jolie boîte de 10 CD complémentaire, plus spécialisée, que l’on recommande tout aussi chaleureusement.

    C’est peut-être au niveau des mélodies que la somme rassemblée ici serait la moins éblouissante, avec ici ou là des dictions insuffisamment limpides à nos oreilles. De même, on regrettera l’absence, certes compensée par un travail musicologique plus rigoureux, de l’enregistrement par Georges Prêtre des extraits avec orchestre de La Chute de la Maison Usher qui firent les grandes heures de la collection l’Esprit français d’EMI.

    Pour rattraper ces micro déceptions, le dernier des 33 CD, présentant le compositeur au piano, enregistré en 1913 sur rouleaux Welte Mignon réenregistrés en 1991, est bouleversant de présence et de simplicité mêlées (La Plus que lente, La Soirée dans Grenade, … Danseuses de Delphes). Enfin, cerise sur le gâteau, ce coffret est un très bel objet de collection, avec un épais livret (centré sur un texte passionnant de Denis Herlin) de 180 pages avec index, rempli d’illustrations et de photos, et des pochettes individuelles ornées des estampes japonaises dont raffolait Debussy. Le must absolu du réveillon sans l’ombre d’un doute. Joyeux Noël à toutes et à tous !

     
    Yannick MILLON


     

  • Wozzeck Ă  l'OpĂ©ra d'Amsterdam
  • Leonard Bernstein Ă  Paris
  • Mort Ă  Venise au Teatro Real
  • Anthologie Schubert Schnabel
  • IntĂ©grale Warner Charles Munch
  • Le Coq d'or Ă  la Monnaie
  • IntĂ©grale Celibidache Warner
  • Billy Budd au Teatro Real
  • IntĂ©grale Keilberth Telefunken
  • IntĂ©grale Debussy Warner
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com