altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




CRITIQUES DE CONCERTS 03 décembre 2020

Nouvelle production de Parsifal de Wagner mise en scène par Christoph Schlingensief et sous la direction de Pierre Boulez au festival de Bayreuth 2004.

Bayreuth 2004 :
Un Parsifal à grandes oreilles, cimetière interactif pour l'art (2)

© AP

Nous y sommes. Après 24 ans d'absence à Bayreuth, Boulez remet son Parsifal sur le métier. Pour l'occasion, Wolfgang Wagner a misé sur le metteur en scène iconoclaste Christoph Schlingensief. De quoi alimenter un véritable feuilleton estival. Et comme la mise en scène du jeune Allemand sombre dans la plus grande confusion, à Bayreuth, on s'enflamme !
 

Festspielhaus, Bayreuth
Le 18/08/2004
Yannick MILLON
 



Les 3 dernières critiques de concert

  • Une femme fatale

  • Avant que le rideau ne retombe

  • Saint Fran√ßois SDF

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Donner une interpr√©tation du Parsifal de Richard Wagner, nous explique-t-on, n'int√©resse pas Christoph Schlingensief, qui pr√©f√®re ne retenir que ce que l'ouvrage contient d'universel, soit l'exp√©rience de la mort comme seul vecteur de salut pour l'homme. D'o√Ļ l'orientation de la sc√©nographie vers des sph√®res culturelles aux rites primitifs (Namibie, Tibet‚Ķ). Sur le papier, pourquoi pas ? Reste √† voir la r√©alisation sc√©nique.

    Acte I : le rideau se l√®ve sur un d√©cor charg√© et confus, pos√© sur un plateau circulaire, duquel √©mergent p√©niblement deux cahutes tagu√©es et un vieux mirador, le tout au milieu de grilles et barbel√©s dignes d'un camp de concentration. Gurnemanz appara√ģt, barbe et longue chevelure rousses hirsutes, en homme de Cro-Magnon digne des Pierrafeu auquel ne manque qu'un gourdin en os de mammouth, pendant que les chevaliers du Graal jouent aux cartes dans le mirador. Amfortas chante sa douleur sous un baldaquin aux allures de burka g√©ante, et Parsifal se fait s√©rigraphier sa robe blanche par des pr√™tres de toutes religions ayant plong√© leurs mains dans une √©norme matrice sanglante pendant que le Graal, symbolis√© par un petit lapin penaud qu'on transporte dans une cage en verre, ronge quelque carotte.

    Acte II : le ch√Ęteau de Klingsor est un n√©gatif du Montsalvat concentrationnaire du premier acte, et le magicien y appara√ģt en slip, sorcier africain √† la plastique avantageuse, qui s√©questre Kundry et se t√Ęte l'entrejambes √† l'√©vocation de la beaut√© de Parsifal, puis, tel Tarzan sur sa liane, descend de son mirador accroch√© √† un filin √† l'arriv√©e du chaste fol. Kundry, en Barbie Pronuptia √† perruque rose fluo, viole presque Parsifal qui se refuse √† elle, puis revient accoutr√©e en Amfortas avec la m√™me blessure √† l'abdomen pour mieux le s√©duire. Enfin, clou du spectacle : Klingsor, vex√© comme un pou de s'√™tre fait piquer sa lance, prend la fuite √† bord d'une fus√©e, qui d√©colle avec un m√©chant bruit de r√©acteur sur les derniers accords.

    Acte III : Kundry, semblable √† quelque Jackson Five ob√®se, meurt pr√©matur√©ment au milieu de l'acte. Parsifal √©volue au milieu d'un parterre de toiles de ma√ģtres surmont√© d'un √©criteau ¬ę Friedhof der Kunst ¬Ľ et outre le cadavre de Titurel fa√ßon gigot sanguinolent, le cercueil du roi d√©funt contient aussi le lapin-Graal tr√©pass√©, qu'une vid√©o nous montre en d√©composition avant de laisser appara√ģtre en filigrane du dernier accord l'image du couloir de lumi√®re que rapportent ceux qui ont fait l'exp√©rience de la mort.




    Bayreuth 2004 : Un Parsifal à grandes oreilles, cimetière interactif pour l'art (1)

    Bayreuth 2004 : Un Parsifal à grandes oreilles, cimetière interactif pour l'art (2)

    Bayreuth 2004 : Un Parsifal à grandes oreilles, cimetière interactif pour l'art (3)




    Festspielhaus, Bayreuth
    Le 18/08/2004
    Yannick MILLON

    Nouvelle production de Parsifal de Wagner mise en scène par Christoph Schlingensief et sous la direction de Pierre Boulez au festival de Bayreuth 2004.
    Richard Wagner (1813-1883)
    Parsifal, festival scénique sacré en trois actes (1882)
    Livret du compositeur

    Choeurs et Orchestre du Festival de Bayreuth
    direction : Pierre Boulez
    mise en scène : Christoph Schlingensief
    décors : Daniel Angermayr, Thomas Goerge
    costumes : Tabea Braun
    éclairages : Voxi Bärenklau
    préparation des choeurs : Eberhard Friedrich

    Avec :
    Alexander Marco-Buhrmester (Amfortas), Robert Holl (Gurnemanz), Endrick Wottrich (Parsifal), John Wegner (Klingsor), Michelle de Young (Kundry), Kwangchul Youn (Titurel), Tomislav Mu?ek (1er chevalier du Graal), Samuel Youn (2e chevalier du Graal), Julia Borchert (1er √©cuyer), Atala Sch√∂ck (2e √©cuyer), Norbert Ernst (3e √©cuyer), Miljenko Turk (4e √©cuyer), Martina R√ľping, Jutta Maria B√∂hnert, Anna Korondi, Carola Guber, Atala Sch√∂ck, Julia Borchert (les Filles-fleurs de Klingsor), Simone Schr√∂der (une voix d'alto).

     



      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com